Le vautour fauve

Près du gouffre où la rivière se perd dans des méandres souterrains, un groupe d’oiseaux s’est installé sur les rochers, à l’ombre des grands pins. Bruyant et dissipé, il s’affaire, se chamaille une carcasse. L’un d’entre eux bat vigoureusement des ailes et chasse quelques instants ses compagnons pour profiter du festin seul, le fripon ! Cou élancé, bec crochu, ailes de grande envergure, le vautour fauve est un animal étonnant, une curiosité de la nature. 

Le vautour fauve est un rapace charognard : il se nourrit uniquement d’animaux morts. Ses pattes inaptes à la préhension le rendent incapable de s’attaquer à une proie vivante. Par contre, son bec puissant et crochu lui permet de déchirer les tissus résistants des cadavres et son long cou de s’introduire facilement dans les carcasses pour se nourrir de leur chair. En nettoyant ainsi la nature, il empêche la propagation de maladies liées à la putréfaction des cadavres. Mais ce comportement le rend parfois victime d’empoisonnements dus au plomb (lié à la chasse) ou aux résidus de médicaments (utilisés sur les animaux d’élevage) présents sur les carcasses qu’il mange.

Incapable de battre des ailes sur une longue période, il profite des courants ascendants pour planer. Lorsqu’il repère un repas potentiel, il prend son temps et effectue un vol circulaire au-dessus de celui-ci pour s’assurer que l’animal est bien mort. Ainsi, il peut se poser sans danger.  

Ailes de grande envergure

Vie sociale

Le vautour est grégaire et vit en colonies de plusieurs dizaines ou plusieurs centaines d’individus. Les adultes sont sédentaires, tandis que les plus jeunes migrent en automne vers l’Afrique.

Les couples se forment à vie. Les accouplements ont lieu dès la fin novembre. La femelle pond un œuf unique entre fin décembre et début mars. La couvaison est assurée par les 2 partenaires et dure environ 50 jours. 

Le saviez-vous ?

Le vautour fauve niche sur des corniches rocheuses sous des falaises escarpées.

Il se nourrit de chairs molles trouvées sur des cadavres et carcasses d’animaux morts, sauvages et domestiques. Il laisse les os.

Il arrive d’observer des vautours fauves en Belgique. Ce sont généralement de jeunes individus qui parcourent de grands espaces avant de se sédentariser en France.

section.option.background.data.alt

Découvrir les Big 5 européens

Le loup, le lynx, l'ours brun, le glouton et le bison