La cigogne blanche

La rivière étend doucement son bras dans la prairie. Une libellule, jolie demoiselle aux reflets argentés, se pose précieusement sur un rocher. Les pattes dans l’eau limpide, une cigogne barbote, se rafraîchit. L’oiseau est imposant, magnifique. Son claquement de bec s’ajoute au doux clapotis de la rivière pour offrir un de ces instants joyeux où la nature fredonne sa chanson. Puis l’échassier déploie ses ailes et prend son envol vers d’autres horizons.

La grande voyageuse

Oiseau migrateur, la cigogne blanche parcourt de longues distances pour passer l’hiver en Afrique. Ses ailes, pouvant atteindre une envergure de 165 cm, lui permettent de planer avec aisance. Elle utilise les courants d’air ascendants chauds provoqués par le soleil pour planer et ainsi économiser son énergie. Elle vole donc de jour et peut monter à de très hautes altitudes, jusqu’à 3500 m ! Grande bâtisseuse, c’est le mâle qui construit le nid et la femelle choisit le plus beau pour s’y installer. Très imposants, les nids pèsent plus de 500 kg ! 

L’homme lui a toujours attribué une symbolique positive. Oiseau de bon augure, elle incarnerait la fécondité, la fidélité et la longévité. Une légende alsacienne raconte qu’elle apporterait les bébés dans les foyers. Elle a subi un grand déclin au 20ème siècle à cause des activités humaines : les pesticides, les lignes à hautes tensions… 

Protégée en Europe, la cigogne est encore aujourd’hui chassée en Afrique.

Oiseau migrateur

Vie sociale

Plutôt solitaire, la cigogne vit en couple lors de la nidification. Elle devient grégaire lorsqu’elle voyage ou hiverne. Dans les zones d’hivernage, les groupes peuvent atteindre plusieurs milliers d’individus. Il n’y a pas de structure sociale à proprement parler. Lors de la parade nuptiale, elle adopte de curieuses postures en rejetant la tête en arrière jusqu’à toucher son dos, le tout en claquant du bec. Les couples sont unis pour la vie. La femelle pond 4 à 5 œufs qui vont éclore au bout de 30 jours. Les parents nourrissent les petits en régurgitant de la nourriture dans le nid que ces derniers vont picorer.  

Le saviez-vous ?

La cigogne blanche n’émet pas de véritable cri, ni aucun chant. Elle communique par craquètements, claquements de bec.

Elle construit son nid sur les arbres, les tours, les clochers… Le record de poids d’un nid de cigognes a été atteint en Alsace : 900 kg !

Le périple migratoire de la cigogne est impressionnant. Elle peut parcourir 15 000 km aller-retour !

section.option.background.data.alt

Découvrir les Big 5 européens

Le loup, le lynx, l'ours brun, le glouton et le bison